Comment organiser votre festival de musique amateur

south

Les festivals de musique sont plus populaires que jamais. En 2015, pas moins de 1887 festivals se sont tenus en France, dédiés à tous les genres et pour tous les âges. La scène est dynamique : si certains festivals disparaissent, plus nombreux encore sont ceux qui sont créés chaque année. Au-delà des têtes d’affiche traditionnelles qui déplacent les foules, nombreux sont les événements de petite ampleur, locaux et amateurs. Vous rêvez d’organiser votre propre festival ? Ce n’est pas si compliqué que ça ! De l’enthousiasme, de l’organisation, les bons professionnels aux bons postes : festimusique vous propose son petit guide pour vous donner des pistes à suivre pour faire vivre votre propre festival.

Du travail en perspective

Pour un festival réussi, tous les détails comptent. Nombreuses sont les raisons qui peuvent vous pousser à vous lancer dans l’aventure : par passion, pour faire vivre la communauté locale, pour chercher de nouveaux talents, pour faire la promotion de votre entreprise… Après tout, toutes les raisons sont bonnes pour inviter davantage de musique dans votre vie !

Mais quelles que soient vos motivations, l’organisation d’un festival requière des qualités particulières. Il vous faudra la capacité de porter attention au moindre détail, jusqu’à l’obsession. Vous devrez être capable de gérer les personnalités, que ce soient celles des groupes programmés, celles de vos collaborateurs, et bien sûr le public en lui même. Il faudra aussi savoir que peu importe la quantité de préparation en amont, organiser son festival, c’est aussi faire face à l’inattendu et gérer l’adversité. En un mot comme en cent, organiser son festival, c’est contrôler tout ce que vous pouvez contrôler, et faire de votre mieux pour tout le reste.

Sachez vous entourer

Point central pour un événement réussi : le personnel. Organiser son festival, c’est trouver les compétences qu’il faut, aux postes qu’il faut. Le manager de production joue un rôle essentiel pour l’aspect technique. Des professionnels sauront vous aider pour acquérir toutes les compétences qui vous manquent. Selon vos moyens, une entreprise de production peut s’avérer un auxiliaire précieux !

Une logistique importante

Réunir au même endroits des centaines de gens pour passer une bonne soirée pose son lot de défis logistiques. Il vous faudra une licence si vous compter vendre de l’alcool. Il sera nécessaire de prévoir le nombre de toilettes adéquat – une question à ne surtout pas négliger ! La vente de billets – en ligne, aux guichets – est un autre aspect important, de même que la promotion de votre événement : flyers, publicité sur les réseaux sociaux, interviews avec les groupes programmés…

La sécurité est un autre aspect primordial. Organiser son festival dans des locaux professionnels – salle de concert, club – peut vous faciliter la tâche, car ils disposent déjà de leur sécurité et procédures, mais il y a un prix à payer : un manque d’originalité.

Quoi que vous choisissiez, il vous faudra assurer la sécurité des visiteurs, ainsi que celle du matériel. Prévoir des locaux avec système d’alarme, comme ceux de Securitas Direct, leader européen du secteur, vous évitera bien des maux de tête.

Tous les locaux sont bons !

Organiser votre événement dans des locaux professionnels vous facilite la tâche, mais sachez qu’un festival peut se tenir n’importe où, de l’entrepôt à la librairie, du disquaire à la salle de concert. Lors de votre choix, garder à l’esprit que le plus important reste que le lieu soit facile d’accès.

Organiser son festival, c’est donc commencer par se poser les bonnes questions, pour y apporter toutes les bonnes réponses. Bonne chance !